Ranau et KK – Ranau and KK


20/12/2012    vers l’ouest – going west

Ranau

Avant de quitter Borneo, je vais encore un peu m’approcher de sa plus haute montagne : le mont Kinabalu (4000 m).

Je prends donc un bus pour m’amener au pied de ce géant. Je m’arrête tout près, à Ranau. C’est une petite ville montagnarde avec un urbanisme un peu déroutant : se perdre dans une si petite ville…

Mon hôtel est plus que convenable et, un bonus, se trouve au-dessus d’une banque. Faudrait en profiter une nuit d’insomnie!

Le Kinabalu, hélas, ne se montre pas, il est caché par des nuages épais. Tant pis, j’irais tout de même un peu voir sur ses flancs.

Le petit village Poring à env. 400 m est très fier de ces sources thermales et j’en profite, évidemment.

Poring hot springs

Poring hot springs

Après m’être prélassé dans les eaux sulfureuses de ses sources, j’ose la promenade du « canopy walk ». Dur, dur de monter env. 150 m de dénivelé dans la jungle sur un chemin très raide. J’y suis arrivé en pensant toutefois à la descente qui ne doit pas être piquée des hannetons.

Le canopy walk n’est pas fait pour les peureux ni les gens affligés de vertige : des planches sur des échelles suspendues tous les deux mètres traversent des ravins boisés bien au-dessus des cimes. Heureusement, il y a des cordes tendues à hauteur des coudes pour se tenir. Ça bouge follement ! J’étais tellement occupé à tenir mon équilibre que je n’ai même pas pensé à prendre des photos !

Tout s’est bien passé, sinon je serais maintenant au fond d’un des ravins de la jungle.

La descente, comme prévue, a mis à rude épreuve mes genoux et, arrivé en bas, j’ai encore profité des eaux thermales. C’est bien fait la nature, n’est ce pas ?

Le déjeuner avec un curry de légumes arrosé d’une noix de coco passait très bien après ces efforts. Et, j’ai trouvé une bonne âme pour me redescendre en voiture à Ranau à une vingtaine de kilomètres plus bas.

Arrivé là, la priorité est de mettre les jambes au repos. Une journée formidable.

Ranau

Before leaving Borneo I wanted to approach its highest mountain, the Kinabalu (4000+ m). A bus takes me on the east-west mountain road to the small town of Ranau. Near as I am, I still cannot see the mountain that is shrouded in thick clouds. So, no photos of Borneos highest !

My lodgings are very satisfying and, as a bonus, situated above the local Maybank. So I know what to do if I can find no sleep.

Next day, I approach the still invisible mountain a bit more by going to the Poring hotsprings, very popular with malaysian tourists. You lie in the warm water in an individual tub tiled in blue-green. The youngsters in the neighbouring tub must have thought I was perishing and plied me to pastries and lemon soda. Very nice.

But the day is still young and I attempt to walk above the jungles’ top. For this, you have to climb first 150 m higher, more or less. The path is steep and slippery and at every step up I think of the nessessary step down afterwards. The « canopy-walk » itself is not for the fainthearted. It is formed by suspended ladders, the rungs covered by planks. Those are swinging quite crazily and I was thankful for the « railing », a couple of lines strung at halfheight. A glance down revealed awfully deep crevasses, thickly grown by jungle. Well, you know, I completed the walk successfully, otherwise I couldn’t tell you about it.

The way down the mountain was as gruelling as I had imagined and, once down, I took advantage of the hotsprings again.

I had a very tasty meal thereafter (vegetable cury and coconut). A nice guy of the « warung » gave me a lift to Ranau. And then : shower and stretching out.

20/12/2012 vers l’ouest – going west

Kota Kinabalu

De Ranau, je complète ma migration vers l’ouest à bord d’un Toyota 4X4 puissant qui prend des passagers et part une fois plein. Les 150 km jusqu’à Kota Kinabalu passent vite. Ça ralentit un peu à l’approche de la ville. On arrive assez tôt pour me trouver une chambre. Le « Step in lodge » est complet et je dois me rabattre sur le « A+J budget hotel ». Je crois que c’est ici qu’une araignée m’a vilainement décoré de guirlandes de morsures très urticantes. Ma faute, la fenêtre n’était pas bien fermée. Mais on ne peut pas trop choisir, ce sont les vacances scolaires.

Cette ville grouille de vie le soir et l’hôtel se trouve juste en face du marché de nuit avec ses stands de poissons et de fruits de mer préparés de façon succulente.

Je m’occupe de ma lessive, déjeune et me repose avant d’explorer les marchés qui naissent partout comme des champignons une fois la nuit tombée.

Demain, je vais essayer d’avoir une place dans un wagon de l’historique « North Borneo Railway ». Et, si j’ai encore un peu d’énergie, aller voir les oiseau du sanctuaire de la baie de Likas.

Pas de chance, le train d’aujourd’hui est complet (80 personnes max.) et le prochain sera le samedi, après mon départ. La grosse pluie du début de l’après-midi me convainc que les oiseaux, ça sera pour une autre fois.

Demain, vendredi, je prendrai l’avion pour Kuala Lumpur.

Adieu Sabah, Borneo et ces habitants si gentils !

Kota Kinabalu

I do the rest of the way in a Toyota 4WD that taxies people on the principle of « full and go ». This powerful car ade good time on the mountain road. We came in early enough for me to get a room. This town has a fantastic drive…

I look after my laundry and go have a nice grilled fish (ikan goreng) for noon. In the evening, streetmarkets grow everywhere and the offer is very varied. But finding a T-shirt for my girth is not easy. Easy however, finding some nice seafood at the hawkerstands of the nightmarket right across the street from my hotel.

Tomorrow, I shall try to get a seat on the « North Borneo Railway ». If there is still some energy left, I’ll have a look at the Likas Bay Bird Sanctuary.

I am out of luck, the train is fully booked and the next run of the vulcan 2-6-2 will be on saturday, after my leaving Borneo for Kuala Lumpur on Friday.The heavy afternoon rainstorm conviced me that the bird sanctuary will have to keep for my next visit on the island.

Good bye Sabak, Borneo and its friendly people

Ce que je retiens

L’hôtel « City Inn » à Ranau, impeccable

Les sources thermales de Poring

Le « Canopy walk » au-dessus des cimes

Le marché de nuit de Kota Kinabalu

En négatif : l’hôtel « A+J INN », un peu défraîchi…

highlights

The « City Inn Hotel » in Ranau, clean and friendly

The Poring hot springs,à popular spot for a relaxing bath

The canopy walk in Poring

The night market of Kota Kinabalu, fish and seafood

Negative : The rather sleazy A+J INN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s