Saigon


28/1/2013 Saigon

Décidément, mes voyages en bus ce dernier temps ne se passent pas sans incidents. 10 min. après avoir quitté Dalat – le départ était presque aussi désorganisé qu’un embarquement chez Air Aasia – le bus ralentit et s’arrête. Ça y est, me dis je, une panne. Pas du tout, 5 min. plus tard un motard rapporte un appareil photo oublié par une fille du groupe Coréen de notre bus. En route enfin, je me détends : pas de grosse dame à côté, c’est tout bon désormais ! Un petit contrôle policier et nous roulons…

Deux heures plus tard, le bus ralentit de nouveau et s’arrête. Un autre appareil photo ? Non, c’est la panne. Tout le monde se réfugie dans le café le plus proche pour échapper au soleil brûlant. Renseignement pris, on arrivera à Saigon vers 20 h (temps d’arrivée prévu : 15h) – si on peut réparer…

La pièce de remplacement arrive finalement, elle convient et on repart aussitôt après la réparation. À 100 km de Saigon, la circulation devient « sirupeuse », la consistance et non pas le goût. Nous entrons à Saigon en roulant au pas. Il est bien 20h passées quand nous descendons à Buy Vien street. Dernièr coup à subir : le chauffeur confond « Le Lai » avec « Le Loi » et me délivre loin de mon hôtel un peu miteux. Une journée « bien remplie », heureusement, elle est finie.

My trip to Saigon, again, was not smooth either. After a rather wild beginning at Sinh Café (3 buses at the same time and only 2 employees to sort them out), we got going. But not far. Ten minutes out of town, the bus slowed and finally stopped. Some time later, a motorbike rider brought a forgotten camera to a girl of the corean group on our bus. Going again… Two hours later, almost the same scenario : bus slowes, then stops, that’s it for the moment. Something broken in the engine.

We get out of the bus and rapidly from under the sun into a handy café. Long wait.

Then arrives the driver on a Xe-om and with him the replacement part. It mounts ok and off we are. Nearing Saigon, we get ensnared in a slowly moving sirupy circulation and arrive on Buy Vien street, in the backpacker’s ghetto, at 20 h.

Dumb (?) taxi driver who confounds « Le Lai » with « Le Loi ». Second taxi to get almost back to where I started and finally my room in a rather run down hotel.

It was a long and hot day.

 Je dors comme une souche. Le lendemain, après un petit déjeuner chez « Tous les Jours », je visite le petit marché d’articles de surplus sur la rue Yersin (il me faut encore un chapeau, je les perds tout le temps), juste à côté d’un temple chinois où je peux me reposer avant de retourner au marché central (Ben Than), pas loin de mon hôtel. A côté il y a le restaurant Pho 2000 où je prends une bonne soupe de nouilles de riz (non je n’étais pas assis sur la chaise de Clinton!) avant de rentrer dormir encore un coup. Le soir, je recherche le restaurant que j’aimais bien sur Buy Vien (Slam). Il existe encore et sert toujours de très bons plats que l’on apporte d’une cuisine de l’autre côté de la rue. Croyez-moi, c’est du grand art que transporter les plats en traversant Buy Vien…Puis je rentre à mon hôtel.

I slept without interruption till 8 o’clock and go visit the army surplus market on Yersin street. I need another cap, losing them all the time. Next to this market is a small chinese temple where I can get a bit of quiet before mingling with the crowd at Ben Than market and having a noodle soup at Pho 2000, exactly like Bill Clinton. Quite hot, I get back to my hotel to cool off a bit before venturing out again.

Lets see if my preferred restaurant, the « Slam » on Buy Vien is still doing business there. They are ! They cook rather well, in a kitchen on the other side of the street, transporting the dishes at peril to their life through the unceasing flow of cars and motorcycles. And that’s all for today.

C’est dimanche aujourd’hui. Je me propose de jeter un coup d’oeil sur le marché de rue près de la rue Pasteur. Ils sont juste en train de monter les étals : il y a de tout. Riz, café, poissons, viande et légumes. Le tout d’une fraîcheur impeccable.

Entre temps il commence à chauffer sérieusement et je me réfugie chez « Fanny » – les meilleures glaces de Saigon. Ce n’est peut-être pas Bertillon, mais c’est rudement bon tout de même.

Maintenant il est temps de faire quelques photos de ce beau bâtiment qu’est la poste centrale. On n’en a plus d’aussi beaux en France. Je le préfère nettement à la cathédrale d’à côté qui fait un peu minable.

la poste - the post office

la poste – the post office

 

intérieur - the interior

intérieur – the interior

les cabines téléphoniques - phone cabins

les cabines téléphoniques – phone cabins

Notre Dame à Saigon - Notre Dame cathedral

Notre Dame à Saigon – Notre Dame cathedral

It is sunday today and I wish to spend my last day here by sauntering through the street market near Pasteur street. At 10 o’clock, they were just installing their tables. You can buy there everything you might need for a proper sunday lunch : rice, vegetables, meat, fish and all in a state of crispy freshness.

It is getting quite hot now and I flee into « Fanny’s » in a neighbouring street, THE icecram parlour of Saigon and even the whole of Vietnam. They approach the perfection of « Bertillon’s » .

Last visit this day is to the beautyful building of the central post office which I prefer largely to the diminutive « cathedral » next to it.

Après un déjeuner raté dans le restaurant qui a remplacé le très classique PHO 2000 (com MOC), à éviter à tout prix ! Je rentre bien fatigué.

Le lendemain ça sera dans l’ordre petit déjeuner-taxi-aéroport-checkin et vol à Bali via Kuala Lumpur.

After a disagreable lunch at the restaurant having replaced the classical PHO 2000 (com MOC) I walk back to my hotel.

In the morning, it’s breakfast-airport-checkin and flight to Bali with a short stopover at Kuala Lumpur.

Ce que je retiens

un bon café chez  « tous les jours » – avec croissants !

Le marché de surplus, ça vaut le coup d’oeil

une glace chez « Fanny »

les marchés de rue

une soupe chez « Pho 2000 »

le marché Ben Than

le bureau de poste central

highlights

a good morning coffee at « tous les jours », with croissants !

The surplus market on D Yersin

an ice cream at « Fanny’s »

the street markets

a noodle soup at « Pho 2000 » like Bill Clinton

Ben Than market

the central post office

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s