Melaka


28/12/2012 Melaka

Ma petite excursion à Melaka est déjà du passé à l’heure que j’écris – je me trouve à l’aéroport « low cost » de Kuala Lumpur, le KLLCT, d’où partira mon avion pour Hanoi de très bonne heure demain matin. Je passe la courte nuit au « Tune Hotel » qui, pour un établissement d’aéroport, pratique des tarifs tout juste abordables. C’est tout de même un peu le désert ici…

Melaka est très riche en diversité éthnique avec ses « cuisines » et vieilles demeures: les Malais, les baba-nonya (mélange malais/chinois), les Chitty ou Chetty (malais/indien) et les traces (génétiques et urbaines) des occupants du passé : portugais, hollandais et anglais.

Ceci explique la grande variété de plats originaux dans cette ville. Goûtez-donc à un « devils curry », ce que concoctent les Nonyas avec les restes du repas de noël.

On trouve ici le plus ancien temple chinois de Malaisie et plein d’églises chrétiennes. Même St. François-Xavier reposait en paix ici, du moins pour une courte durée, avant que l’on ne vienne le déterrer et transférer à Goa…

Le vieux quartier est plutôt chinois et de côté droit de le rivière, la rive gauche est le côté des « occupants » colonialistes: Portugais, Hollandais et Anglais (des Indes).

Il est très agréable se promener dans les ruelles avec ses « shophouses » (vieilles demeures+magasins chinois).

« Little India » se trouve un peu au-dessus, plutôt sur la rive gauche de la rivière.

Melaka vaut certainement le voyage malgré le nombre de touristes impressionnant.

porte du quartier chinois - gate of the chinese quarter

porte du quartier chinois – gate of the chinese quarter

auberge authentique - old guesthouse

auberge authentique – old guesthouse

templechinois

moortha

melaka river

La rivière melaka – melaka river

My little trip to Melaka is already finished and I am again near Kuala Lumpur, the lowcost terminal to be precise. As my flight to Hanoi is at a very early hour I thought it best to stay in a hotel on the airport. « Tune Hotel » is adequate and still affordable. One night, no more !

Melaka’s population is ethnically quite mixed. You have Malais, Chinese and Indians. Intermingling gives Baba-Nonyas and Chitties. Then you have the proud « straits born » and the (genetic) memory left by the Portuguese, the Dutch and the British-Indian. This explains the extremely diversified fare you can find in the towns numerous restaurants and, delight, on hawker stalls. Why look for international « cuisine » when you can sample a fiery Nonya devils curry (after christmas, using the christmas leftovers) ?

The old town is sprinkled with many churches and temples, some of them quite old. And in the middle flows the river…

The small « Little India » is situated a bit more to the north of old Town.

Melaka is certainly a town to visit and appreciate, and this in spite of the evergrowing number of tourists…

Ce que je retiens

Le mélange éthnique, toujours très visible, exprimé par

  • architecture

  • les gens

  • la cuisine

La vieille ville

Les plats succulents (baba nonya, indien, malais)

Le restaurant Selvam

highlights

The ethnical mix visible in architecture and cooking

Old town

Excellent dishes of wide origin

The authentic indian restaurant Selvam

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s